Les femmes,
les personnes lesbiennes
et le sport

Le contexte

Il est constaté « qu’à toutes choses égales par ailleurs », une femme a 20 % de chances en moins de pratiquer une activité physique ou sportive qu’un homme. Au-delà de ce constat, nous sommes également confrontés à un décrochage significatif de la pratique sportive à l’adolescence, et divers freins tels que les contraintes familiales, professionnelles, les barrières financières, etc., viennent globalement accentuer davantage la situation. Ce constat s’accroit d’autant plus si cette personne est lesbienne.

Comment ramener ce public vers une pratique sportive régulière ? Quelle forme de pratique sportive ?  Quels leviers sont à notre disposition pour inspirer, motiver et créer des conditions propices à l’engagement dans des activités physiques et sportives bénéfiques ?

Présenté par Frédérique Vidal accompagnée par PWC (partenaire de Paris 2024) représenté par Charline Brot et Jose-Carlos Flores, qui nous apporteront leur soutien dans l’animation et accompagneront pour le rendu institutionnel.

Les sessions

11 mars

#1 Présentation du groupe

Les sessions se tiendront entre avril et juin avec une thématique spécifique à chacune.

25 mars

#2 Accès aux équipements et appropriation de l’espace public

08 avril

#3 Réduire les inégalités : accessibilité financière, solidarité, offre sportive

22 avril

#4 Lutte contre la lesbophobie/sentiment d’insécurité

Invitée spéciale : Nikky Simmons.

13 mai

#5 Communication et mise en avant du sport féminin

Invitée spéciale : Mejdaline Mhiri.

10 juin

#6 La place des femmes et des personnes lesbiennes dans les  associations sportives

à venir…

Les laborantins et partenaires

Le rendu

Nos partenaires et nos équipes sont aux commandes pour délivrer un résultat optimisé.

Rendez-vous en juillet pour plus d’actualités…

Retour en haut